Bilan après un an de commercialisation de mes BD auto-éditées

Ce qui a bien fonctionné :

1) Les séances de dédicaces

J'ai fait quelques séances de dédicaces fin 2017 et début 2018 : dans des supermarchés (Cora, Leclerc...) et à la FNAC.

Résultat, je vends en général une quinzaine de BD à chaque fois. De plus, je rencontre des gens sympathiques, qui parfois me donnent des idées intéressantes.

 

Dédicaces à la FNAC de ma BD "Entre les pages des Volcans", Emmanuelle OLGUIN
Séance de dédicaces à la FNAC
Dédicace de ma BD "Entre les pages des Volcans", Emmanuelle OLGUIN
Séance de dédicaces à Cora

2) Un article dans le journal "L'Union"

Cela m'a permis de me faire connaître en tant qu'auteure de BD, notamment auprès de gens qui ne le savaient pas.


Merci à Caroline Puissant qui a bien voulu me consacrer du temps.

Article dans le journal "L'Union". De la pédagogie volcanique en BD. Emmanuelle OLGUIN. COBEditions. Julie et Beau Prince.

3) Une interview

Lors d'une séance de dédicaces à Leclerc, j'ai rencontré Monsieur Ichigo Samuru qui m'a proposé une interview.

Merci à lui.

4) Une intervention à l'école et à la bibliothèque de Ville En Tardenois

Dans le cadre de la manifestation "Des cases et des bulles", organisée par la bibliothèque départementale de la Marne, j'ai été invitée à intervenir d'une part auprès d'une classe de CM1-CM2 de l'école, d'autre part à la bibliothèque de Ville en Tardenois.

Merci à Guillaume et Sylvie, les bibliothécaires, à Mme Piquet, l'institutrice. Et bravo aux enfants.


A l'école, les élèves, par groupe de 4, ont réalisé, pour chaque groupe, une planche de BD de A à Z : élaboration du scénario, storyboard, dessin, encrage, couleur. Je suis intervenue les mercredis matins pour distiller quelques conseils. Cela a été une super-expérience à la fois pour eux et pour moi.

Ils ont ensuite exposé leurs oeuvres à la bibliothèque.


A la bibliothèque, j'ai présenté mes BD (tome 1, tome 2 et début du tome 3), à partir de mes originaux. J'ai expliqué comment je procédais et on a terminé par un mini-buffet et quelques dédicaces.


Ce qui a moins bien fonctionné

Les dépôts-ventes en librairie

Là, ça ne se vend que très très doucement. Il ne suffit pas de déposer un livre dans un rayon chez un libraire (ou sur le net, c'est pareil) pour qu'il se vende.

Il est indispensable de faire connaître le livre, l'auteur(e), le sujet...

Écrire commentaire

Commentaires: 12
  • #1

    U (jeudi, 18 octobre 2018 20:41)

    Tres bon conseils je vous remercie

  • #2

    Emmanuelle (vendredi, 19 octobre 2018 13:11)

    J'espère que cela vous a été utile.
    Merci pour votre commentaire.

  • #3

    Sandra (jeudi, 07 février 2019 16:57)

    Whaouh ! Merci pour ce témoignage et ces précieux conseils !

  • #4

    Emmanuelle (vendredi, 08 février 2019 18:32)

    Bonne chance à vous aussi

  • #5

    johnny (mardi, 02 avril 2019 18:08)

    Bonjour , j'ai trouvé votre article et votre parcours très intéressant ! je vous souhaite pleins de plaisirs dans vos créations et de la réussite !!!

  • #6

    Emmanuelle (mardi, 02 avril 2019 21:07)

    Merci Johnny

  • #7

    Crapht (mercredi, 03 avril 2019 20:45)

    Bravo pour votre motivation et merci d’avoir pris le temps de raconter le processus!

  • #8

    Emmanuelle (vendredi, 05 avril 2019 11:36)

    Ravie si ça a pu vous être utile et un grand merci pour tous vos commentaires qui me font super plaisir.

  • #9

    Camille (dimanche, 15 décembre 2019 17:13)

    Merci d'avoir pris la peine de documenter tout ce process et de l'avoir partagé à vos lecteurs ! :) Très utile, vraiment, et inspirant !

  • #10

    Emmanuelle (dimanche, 15 décembre 2019 19:53)

    Merci à vous pour votre retour.

  • #11

    Jérôme (vendredi, 27 décembre 2019 22:45)

    Merci pour ce retour d'expérience !
    Auteur BD moi-aussi, ça m'aide beaucoup à y voir plus clair dans le modèle économique de l'activité... ça conforte certains de mes choix...et me dépite un peu forcément ! ;)
    Difficile de diffuser largement en s'auto-éditant...

    Bref, merci encore et bonne continuation !

  • #12

    Emmanuelle (samedi, 28 décembre 2019 21:14)

    Eh oui ! C'est ce qui explique aussi pourquoi les éditeurs sont aussi frileux lorsqu'ils ont de nouvelles propositions.
    Heureusement que l'auto-édition existe car c'est un bon premier pas pour se tester, avoir des retours des lecteurs, etc... Même si c'est inconcevable d'en vivre dans un premier temps.